La mission OPC en bâtiment

Posté par Abdellatif Aouragh le 5 mai 2017 dans Gestion de projet| 286 vues

Dans les projets de construction, la concurrence fait que les budgets mobilisés et les délais planifiés sont de plus en plus optimisés. La complexité technique de ces réalisations est en constante évolution et le nombre toujours plus important d’intervenants y prenant part a favorisé l’émergence de ce qui est devenu une priorité : la maîtrise des délais et des interventions et par conséquent la maîtrise des coûts.

Dans le sens de maîtrise et optimisation du coût du projet, les Maîtres d’Ouvrages font de plus en plus appel à l’OPC pour maîtriser les aspects relatifs aux délais et à la gestion d’interventions surtout pour les projets en lots séparés.

La mission de l’OPC

Le rôle de l’OPC s’articule sur les axes suivants :

-Assurer le respect de la qualité par les entreprises.

-Veiller au respect des normes de sécurité, de santé et d’hygiène dans le chantier.

-Placer l’impact environnemental dans les objectifs pour assurer une construction durable.

-Assister le maître d’ouvrage dans le choix de l’entreprise adjudicataire.

-Établir des plannings adéquats au projet et veiller à leur respect.

-Effectuer le suivi des études et des travaux.

-Provoquer et animer des réunions d’étude et de chantier.

-Gérer les conflits et les interfaces entre les différents intervenants.

-Assurer la traçabilité du projet : comptes rendus, procès-verbaux, courriels, fax, etc…

-Anticiper les risques et préparer des plans d’action.

-Établir les rapports d’avancement.

-Gérer un compte prorata : bureau de chantier, nettoyage, fourniture…

-Calculer les écarts budgétaires et temporels entre le réel et le projeté et en faire un rapport pour le compte du maître d’ouvrage.

-Assurer la réception provisoire, suivre la levée des réserves et établir les procès-verbaux.

-Établir le rapport de retour d’expérience.

Responsabilité de l’OPC

Le bureau de coordination se doit d’être informé de tout imprévu pendant les travaux et est responsable d’en informer le maître d’ouvrage et, le reste de la maîtrise d’œuvre et l’entrepreneur. Il doit prévenir les différents titulaires des lots en cas de retards sur le planning et leur impose des mesures de rattrapage ou les sanctionne par le biais de pénalités.

Livrables de l’OPC

Afin de répondre au mieux aux attentes du Maître d’Ouvrage, l’OPC est tenu d’assurer la remise des livrables suivants répartis en quatre catégories :

Organisation générale

-Règlement de chantier : Organigramme de tous les intervenants et circuit de diffusion des documents ;

-Matrice des responsabilités ;

-Organigramme cellule synthèse.

Gestion du temps

-Planning enveloppe ;

-Planning des études ;

-Planning des travaux ;

-Plannings hebdomadaires ;

-Avancement des travaux et planning projeté ;

Budget

-Planning prévisionnel financier ;

-Vérification des Décomptes provisoires et définitifs ;

-Courbe d’avancement budgétaire.

Pilotage

-Comptes rendus des réunions de chantier ;

-Rapport mensuel récapitulatif des événements importants du mois avec les   décisions à prendre, comportant, entre autres, les éléments suivants : tableau des effectifs par entreprise, liste du matériel, échéancier financier (Montants des décomptes mensuels).

Outils fonctionnels de l’OPC

Afin d’accomplir sa mission, le chef de projet OPC dispose de certains outils de travail lui permettant ainsi de suivre, maîtriser et contrôler les paramètres du projet. Ces outils sont répartis en quatre familles principales :

Outils de planification

Les outils de planification, théoriques et informatiques, permettent d’établir les différents plannings exigés : plannings enveloppes, plannings d’exécution, plannings de rattrapage, etc.

L’outil de planification principal est :

Diagramme de Gantt : Représentation graphique orientée de l’enchaînement des tâches dans le temps. Il permet de déterminer les dates de réalisation d’un projet, identifier les marges (libres ou totales) existant sur certaines tâches et visualiser l’avancement du projet ;

Outils informatiques de planification : MS Project ;

Gestion des documents

Afin d’aboutir à une gestion optimale des documents, l’OPC se doit de réaliser :

-Une méthodologie efficace et optimale de classement des documents ;

-Des fiches de suivi et de classement des documents ;

-Des bordereaux d’envoi et de réception.

L’OPC peut recourir à la centralisation de la gestion des documents par le biais de la « GED » particulièrement dans le cas où les documents subissent des modifications récidivantes et suivent un long circuit d’approbation contraint par un délai restreint. Cette centralisation peut se faire, dans le cas où la quantité des documents est gérable, par le recours à un serveur FTP localisé chez l’OPC.

Ainsi, les outils de gestion des documents permettront une optimisation de l’espace de stockage ainsi que du temps de repérage et validation des documents.

Tableaux de bord

Les tableaux de bord comprennent principalement les éléments suivants :

-Liste des intervenants ;

-Liste des livrables des différents intervenants ;

-Tableau de suivi des réceptions (d’implantation, des axes, de ferraillage …) ;

-Tableau de suivi des essais ;

-Tableau de suivi des approbations (fiches techniques, échantillons…) ;

-Tableau de suivi des réserves ;

 Ainsi, les tableaux de bord permettent un suivi rigoureux des documents assurant une bonne gestion des modifications et garantissant de travailler sur la base de documents mis à jour.

Rapports

Les rapports que l’OPC est amené à établir permettent d’assurer la traçabilité du projet, d’anticiper les interventions nécessaires et de suivre rigoureusement l’avancement. Ainsi, Ils constituent un outil d’aide à la décision pour le MO contribuant à l’atteinte des objectifs.


Partager cet article :